Comment réaliser une sculpture en bronze?


Comment réaliser une sculpture en bronze?

La sculpture est l’art qui consiste à modeler une matière dure en des formes et volumes bien définis pour un rendu esthétique. La réussite de cette activité artistique nécessite une maîtrise des techniques adaptées et une finesse de la part de l’artiste. Il existe toute une diversité de types de matières qui sont employés dans la réalisation de sculpture. Parmi les plus utilisés, le bronze tient une place de choix. Quelles sont donc les étapes du processus de réalisation de sculpture en bronze ?

Créer une statuette en cire

Datant de l’époque de l’apparition de la sculpture, la cire perdue est une technique d’origine égyptienne très utilisée à cette étape. Sa mise en œuvre implique le suivi de tâches succinctes qu’il est de bon ton de rappeler. Il faut en premier lieu découper la forme de la sculpture de sorte qu’elle corresponde à ce qu’on souhaite avoir. Pour ce faire, on emploie un moule en silicone (moderne) ou en gélatine (traditionnelle) scindé en deux parties comme base de la sculpture. Ensuite, on recouvre le tout d’une couche d’élastomère appliquée à la brosse progressivement et de façon précise. Il faut veiller à ce que les détails les plus fins de la sculpture soient bien imbibés de la substance pâteuse de l’élastomère.

Maintenant, on laisse sécher pendant un moment puis on y ajoute du plâtre pour plus consolider la structure. On obtient dès lors deux coques en deux chapes dont l’ouverture permet d’avoir deux pièces de moule destinées à la réalisation du modèle en cire. Une fois le moule formé, il faut faire couler la cire chaude à l’intérieur et homogénéiser de sorte à obtenir une épaisseur d’environ 3 mm. Le moule plein et refermé doit être laissé au repos pour assurer le refroidissement du liquide. Il faut par la suite dégager la statuette en cire obtenue après solidification.

Fondre la cire de la statuette

C’est une étape très déterminante pour la réussite d’une bonne sculpture en bronze. En effet, il nécessite une mise en œuvre minutieuse pour garantir une originalité du résultat. La première tâche à ce niveau est de poser un système d’alimentation et d’évacuation sur la statuette en cire. Ceci permettra plus tard au bronze d’épouser parfaitement les formes du modèle en cire. Pour ce faire, il faut se servir de jets de coulée et d’un entonnoir pour introduire le bronze coulé et les évents. L’opération consiste donc à faire pénétrer le métal tout en évacuant le gaz et l’air générés par la forte température.

Dans un moule conçu à base de matériau réfractaire et de plâtre, le montage réalisé sera placé. Le tout passera dans une étuve portée à 650 degrés sur une période de 48 heures. La cire aura complètement fondu et le plâtre se serait consolidé après l’écoulement de cette période de cuisson. On portera par la suite le bronze à 1 100 degrés pour sa fusion dans un four adapté à cet effet. Le métal fondu sera ensuite renversé dans un creuset préalablement créé dans le plâtre pour le remplir. Il faut laisser reposer plusieurs heures pour un refroidissement total du bronze fondu. Le décochage est l’étape finale de ce processus et il consiste à casser délicatement le moule en plâtre qui recouvre le bronze. On obtient donc une sculpture ferme en bronze à l’état brut.

Ciseler et platiner la sculpture de bronze

Il s’agit ici de l’étape de raffinement et d’embellissement de la sculpture brute obtenue de la fondue. La ciselure consiste à dégrossir la sculpture en éliminant les points de soudure utilisés pour remplir les orifices de la coulée. Ensuite, on passe au polissage de la sculpture à l’aide d’une râpe et d’une meule pour éliminer toutes les petites imperfections présentes sur la pièce. On obtient de ce fait une pièce plus fine avec les caractéristiques plus distinctives.

Après toutes ces étapes, il faut faire l’inscription des identifiants sur la base de la pièce de sculpture obtenue. Ces identifiants sont notamment le sceau du fondeur, le nom de l’artiste et la série de la sculpture. Cette dernière composante se détermine d’après le principe selon lequel huit œuvres du même artiste et quatre d’autres artistes constituent une série.

Ensuite, on fait recours au procédé très connu de la patine pour colorer la pièce ainsi obtenue. Ce procédé consiste à se servir d’un chalumeau manuel pour chauffer progressivement la pièce. Pour un rendu plus intéressant, on emploie des solutions de nitrates et d’oxydes qui en présence de la chaleur permettent d’obtenir des colorations fabuleuses. Plusieurs autres composés chimiques en solutions et huiles sont disponibles sur le marché et permettent d’obtenir de belles colorations sans altérer la qualité de la pièce. Il suffira de trouver celles qui conviennent le plus.

En somme, la sculpture de bronze est un art de transformation dont la beauté est garantie lorsqu’on respecte les trois étapes présentées ici. Le résultat obtenu reflète dès lors l’apparence éternelle que procure ce métal aux objets d’art. Vous êtes désormais suffisamment outillé pour concevoir et réaliser vous-même du début à la fin une sculpture en bronze.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *